Présentation

Les premiers habitants de Bursins furent certainement les Burgondes. En 1898, on a retrouvé un cimetière de cette époque (VIIIe ou IXe siècle) au sud-ouest de l’Auberge Communale.

Ensuite, l’histoire du village se confond en partie avec celle de l’église, construite aux environs de l’an mille.

En effet, la première mention  officielle de la localité date de 1011. Rodolphe III de Bourgogne fait donation du village et de son église au couvent de Romainmôtier.

En 1276, Romainmôtier acquiert d’autres biens dans la région et le prieur construit alors la maison forte qui existe toujours derrière l’église et qui est propriété de la Commune de Bursins depuis 2013.

Actuellement Bursins s’étend sur une superficie de 356 ha, dont 45 ha en vignes. L’altitude à l’église est de 483 m. Le point le plus haut, près de Burtigny, culmine à 811 m et le point le plus bas, au nord
du Fossy, à 409 m.

Pour écouter sonner les Cloches de l’église de Bursins, cliquer sur ce lien : http://quasimodosonneurdecloches.ch/cloches-bursins-ch-vd-temple/

logo completLa Fédération Européenne des sites clunisiens a pour objectif de rassembler les lieux qui, en Europe, ont contribué à l’extraordinaire rayonnement de l’abbaye de Cluny (Bourgogne du sud), du Xe au XVIIIe siècle! : rayonnement spirituel, artistique, économique, politique et social. Les moines de Cluny furent à l’origine de l’émergence de centaines de bourgs et de villes. Chacun d’entre eux est détenteur d’une parcelle de cet héritage culturel européen unique.

Le réseau des sites clunisiens est un grand itinéraire culturel du Conseil de l’Europe, dont fait partie Bursins.

www.sitesclunisiens.org et www.clunypedia.org


 

Nos Alpages

la bursinecernex2

milieu

chalet neufEn 1453, la commune reçoit du monastère de Romainmôtier des domaines à la Vallée de Joux, d’une surface d’environ 380 ha.
Aujourd’hui encore propriétés communales, ces pâturages ont pour noms La Bursine, Le Milieu, Le Cerney et Le Chalet-Neuf


Les nombreux agriculteurs et viticulteurs de Bursins côtoient avec bonheur les entreprises les plus diverses, soit :
un entrepreneur en bâtiment, deux électriciens, un charpentier, deux menuisiers, un installateur sanitaire, un ferblantier-couvreur, un bureau d’ingénieur et un atelier de mécanique.

Vous trouverez également un salon de coiffure, une boulangerie, des possibilités d’hébergement (hôtel, chambres d’hôtes, Bed and Breakfast) et plusieurs commerces et restaurants sur les aires de l’autoroute (voir page vie locale).

La réputation des deux restaurants du centre du village n’est plus à faire.

auberge

L’Auberge du Soleil, M. Jean-Michel Colin, Auberge Communale qui sert une cuisine du marché, très inventive.

 

hôtel de l'Union

Le Restaurant de l’Union, qui fait également hôtel, prépare une cuisine du terroir, dont les célèbres « Malakoffs ».